Le Patriote Résistant
Février 2017

La Mémoire sous le signe
de l’engagement

Nombre de camps du système nazi restaient inconnus lorsque l’armée soviétique découvrit le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Dès leur libération, les survivants organisèrent la mémoire partout en Europe et dans le monde, pour conjurer le retour de l’impensable. Aux rendez-vous de la Journée internationale de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’Humanité, le deuxième séminaire national des jeunes ambassadeurs des Mémoriaux de France marque une étape prometteuse, articulant les expériences de militants de la mémoire. Et, puisque l’actualité ravive le sens des Serments énoncés par nos aînés, ce message trace le chemin du 40e congrès de la FNDIRP à l’ouverture des commémorations de la libération des camps, sous le signe de l’engagement.


Réseau des lieux de mémoire en France…
Quatre jours pour la vie

Tambour battant, du 25 au 28 janvier, les représentants de quatorze établissements scolaires, lycées et collèges de toute la France se sont retrouvés au cœur de Paris et à Drancy pour un séminaire hors du commun : la deuxième édition de la Rencontre nationale « Les jeunes ambassadeurs de la Mémoire ». Tentative de récit. Hélène Amblard.


Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue
La commémoration des attentats du 13 novembre 2015 offre un nouvel écho au poème Liberté, honoré dans cette exposition à découvrir jusqu’au 27 février.





Le chemin tracé du 40e Congrès
Le thème du congrès national de la FNDIRP les 12 et 13 mai 2017 à Avignon ? «Paix et Fraternité : les Serments de 1945 au présent ! » Présentation.
Par ailleurs, pour nourrir la réflexion avant le rendez-vous du Congrès, Le Patriote Résistant proposera successivement les textes des serments unissant les amicales des camps dans ses prochains numéros.


Guerre aérienne
L’engrenage de l’horreur

Des flottes de bombardiers aux victimes civiles, jusqu’à l’obtention du lynchage « spontané » des aviateurs Alliés abattus, décryptage d’une logique sans merci organisée par les nazis. Jean-Luc Bellanger.



Une journée particulière
Châteaubriant, le 22 octobre 1941

Le 22 octobre 1941, 27 résistants, internés et otages sont fusillés à la Sablière à Châteaubriant (Loire-Atlantique). Depuis, ce site est devenu symbole et lieu de rassemblement. Dans la ferme attenante transformée en Musée, une exposition temporaire consacrée cette année à la négation de l’homme dans l’univers concentrationnaire nazi accueille le public jusqu’au 14 octobre 2017. Présentation. Jean-Paul Le Maguet.


Le procès de la Gestapo de Troyes
2e partie : Metz 1951-1952

Le tribunal de Nuremberg, réuni de novembre 1945 à octobre 1946, jugea et condamna 24 principaux responsables nazis pour «complot, crimes de guerre et crimes contre l’humanité». Cinq des chefs de la Gestapo de Troyes comparurent à Metz entre le 12 juillet 1951 et le 25 juillet 1952. Récit. Jean Lefèvre.


Ecrivains déportés. L’injonction de penser
Dans le cadre des « Cartes blanches » des Rendez-vous de Blois, la table ronde organisée sur l’initiative de l’inter-amicale de mémoire des camps nazis était titrée : « Aucun de nous ne reviendra : écritures de l’impossible retour ». Tentative de restitution de quelques points forts. Hélène Amblard.



A bâtons rompus avec…
Benjamin Stora

Président du Conseil d’orientation du musée de l’Histoire de l’immigration, l’historien Benjamin Stora vient de publier chez Larousse un ouvrage titré C’était hier en Algérie… De l’Orient à la République, une histoire des juifs d’Algérie sur lequel reviendra Le Patriote Résistant. Sans attendre, entretien à propos de deux notions affirmées par le titre du mensuel de la FNDIRP.