En réserve

L’affaire Peiper
Roger Martin
En 1976, la France stupéfaite découvrait que I’ex-colonel SS Joachim Peiper, « héros » de l’offensive des Ardennes, bras droit de Himmler, coulait des jours paisibles dans une petite ville de Haute-Saône. L’émoi fut général et des protestations fusèrent aussitôt de toutes parts. Quelques jours plus tard, la maison du même Peiper, responsable des massacres de Boves et de Malmédy, prenait feu. On retrouvait un cadavre calciné que nul ne put jamais identifier avec certitude. L’affaire Peiper commençait…
12 euros